2015 Études vidéographiques pour instruments à cordes

Français

Dans cette installation se croisent textile, musique et vidéo. Découpé par la lumière, l’instrumentiste exécute une improvisation ou joue une note avec des techniques variées. Les gestes musicaux sont échantillonnés puis démultipliés de manière à construire des motifs complexes. Ces trames vidéographiques génèrent également des timbres et des textures sonores inusités. Les trois écrans de l’installation les présentent en variations, polyptyques et canons.

Anglais

In this installation intersect textiles, music and video. Cut by light, the player performs an improvisation or plays a note with various techniques. The musical gestures are sampled and then multiplied in order to build complex patterns. These videographic frames also generate unusual timbres and textures. The three screens of the installation presents variations, polyptychs and canons.

Allemand

In dieser Installation schneiden Textilien, Musik und Video. Durch Licht geschnitten wird, führt der Spieler eine Improvisation oder spielt eine Note mit verschiedenen Techniken . Die musikalischen Gesten werden abgetastet und dann , um komplexe Muster zu bauen multipliziert . Diese videoRahmen zu erzeugen auch ungewöhnliche Klangfarben und Texturen. Die drei Bildschirme der Installation präsentiert Variationen Polyptychen und Kanonen

Études vidéographiques pour instruments à cordes

Bujold, Nathalie (2015). Installation vidéo HD, 5.1 à 3 canaux synchronisés, 2,26 x 68,82 m, 16 min 57 s. Avec le Quatuor Bozzini : Mira Benjamin (violon), Isabelle Bozzini (violoncelle), Stéphanie Bozzini (alto) et Clemens Merkel (violon).

Son : Taylor Brook et Stéphane Claude

Images : Nathalie Bujold et Aaron Pollard

Musiques :

Direction : Taylor Brook

Improvisations : Quatuor Bozzini

Échantillonnage : Nathalie Bujold

Montage : Nathalie Bujold

Nathalie Bujold remercie
 :

Le Quatuor Bozzini, Taylor Brook, Fabrice Montal ainsi que ses collègues de la Cinémathèque québécoise Alain Gauthier, Anhtu Vu, Sébastien Rioux et Iolande Cadrin-Rossignol, Jean Dubois (EAVM, UQAM), le FIFA, Oboro et Michel Langevin.

© Nathalie Bujold, Montréal 2015

L’Oeil de Poisson, 2017.

« Mutations technologiques » avec Jean-Pierre Gauthier               

Galerie l’Agora du CEGEP du Vieux-Montréal, 2017.

FIMAV (Victoriaville), commissaire: Érick D’Orion, 2016.        

FIFA, Salle Norman Mc Laren de la Cinémathèque québécoise, commissaire: Fabrice Montal, 2015.

Stéphanie Bozzini

Isabelle Bozzini