Pixels et petits points

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Texte de Nathalie de Blois: http://www.centreclark.com/fr/projects/pixel-et-petits-points

Pixels et petits points. Portraits brodés. Fil et toile Aïda. 6,5 x 6 cm, à droite: diamètre 14 cm (crédits photos: Paul Litherland). Ici est associé le labeur de la broderie au petit point à l’instantanéité des images numériques, l’artisanat et le loisir à l’art, la matérialité des images fixes à la planéité des images en mouvement.

Il y a un intérêt historique à vouloir créer ce jumelage: pensons, par exemple, que le premier métier à tisser de Bouchon, le premier métier à carte perforée (paternité dont ladite carte reviendrait à Lady Lovelace) a inspiré l’invention de l’ordinateur. Ce travail lié aux nouvelles technologies appliqué à ce textile populaire crée une sorte de subversion. D’autant plus que le petit point est connoté culturellement à un art de loisir, un divertissement. Il se compare à la peinture à numéros. Aussi, on passe d’une oeuvre destinée à un large public (vidéo en salle) à une oeuvre plus intime, liée à l’espace privé, domestique et personnelle (broderies au mur). Ici s’opposel’instantanéité, l’efficacité à la lenteur, la perte.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s