Nathalie Bujold

Outre son extraordinaire sens du détail, l’artiste prend un soin jaloux à bricoler des choses, produire des gestes, rendre compte d’évènements, ou s’intéresser à des sujets bien peu spectaculaires. Sa pratique, marquée par une grande diversité de supports et de formats (installation, sculpture, son, travaux relevant du dessin ou de la peinture, etc.), comprend depuis la fin des années 90 une oeuvre vidéo extrêmement dense.  L’étiquette générique que portent ses réalisations vidéo (Les Productions de l’Esprit Pratique) témoigne des valeurs qu’elles véhiculent, nourries d’application et de modestie, et d’un esprit “Do it Yourself”.

Ses emprunts à des formes “vulgaires”, au sens propre du terme, en tout cas modestes (les “ouvrages de dame” notamment: couture, tricot, canevas, etc.), figurent parmi les caractéristiques du travail, qui s’inscrit dans une certaine filiation artistique nourrie autant de culture populaire que de culture savante.”

… À l’instar d”un Christoph Draeger, d’un Denis Brun ou d’une Pipilotti Rist, Nathalie Bujold fait partie d’une génération d’artistes capables d’une étonnante polyvalence (schizophrénie?) qui leur permet d’occuper (presque) simultanément les rôles de réalisateur, de monteur, de compositeur et d’instrumentiste.”

Edouard Monnet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s